École
supérieure
des métiers
du droit

Les entreprises en difficultés désormais aidées par l’intelligence artificielle.

Intelligence_artificielle_entreprises
Lecture restante :

Si l’intelligence artificielle a pleinement trouvé sa place dans des domaines tels que la supply chain, le contrôle qualité, la création d’image ou encore la R&D, sa place est encore largement incertaine dans l’espace juridique. Voici quelques informations importantes à savoir, notamment si vous êtes étudiant à l’ESMD.

Les entreprises qui rencontrent des difficultés peuvent désormais être aidé par l’intelligence artificielle pour leurs questions juridiques

Bien que le champ juridique soit encore lent sur ce sujet et qu’il y ait eu que quelques avancées ces dernières années au niveau de la législation, on constate que la position de l’IA est de plus en plus puissante.

 

Il s’agit d’un cas particulier de « Blue », une intelligence artificielle développée par l’équipe de restructuration de KPMG qui permet d’identifier en quelques secondes les repreneurs potentiels les plus appropriés pour une entreprise en difficulté.

Malgré un retard important d’intégration dans le secteur juridique par rapport à d’autres, l’intelligence artificielle, comme dans de nombreux domaines, pourrait s’avérer être une technologie puissante qui prévient à la fois des difficultés auxquelles fait face l’entreprise et accompagne les parties prenantes.

 

Cependant, il reste encore un long chemin à parcourir pour intégrer pleinement ces outils en raison de la légitimité et des préoccupations associées à ces IA.

L’intelligence artificielle s’immisce progressivement dans les sociétés qui peinent à survivre

Selon la Banque de France, à fin septembre 2022, le nombre d’entreprises défaillantes était de 37 000.

Dès lors, la question de savoir si la reprise de ces entreprises est nécessaire  s’inscrit pleinement dans le thème de l’intelligence artificielle comme outil de prévention et d’accompagnement de ces entreprises en difficulté.

Selon la définition donnée par le Gouvernement : 

« l’intelligence artificielle est une technologie permettant d’envisager des gains de compétitivité dans tous les secteurs de l’économie française.»  

Elle doit donc être mise à profit dans tous les domaines et notamment le droit.

 

Depuis un certain nombre d’années, l’IA est considérée comme une aide viable, notamment pour prévoir les difficultés financières qui pourraient amener une entreprise à se préparer pour la faillite.

Le dispositif, baptisé « Signal Faible », a été lancé en avril 2019 en région Bourgogne Franche-Comté, par la DGE et d’autres organismes (Banque de France, DGFEP, etc…), permettant ainsi à l’IA de détecter, grâce à l’analyse des données, la menace d’un recours collectif après 18 mois.

Il est actuellement en cours de développement au niveau national.

Par ailleurs, les outils « Weak Signal » ou « AI Blue » de l’équipe de restructuration de KPMG ne sont pas les seuls systèmes d’intelligence artificielle disponibles pour détecter les difficultés financières pour les entreprises. En effet, le groupement d’intérêt économique (GIE) Infogreffe, qui a pour mission de fournir une plateforme de services juridiques en ligne, a décidé de faire le choix de l’intelligence artificielle pour accompagner la croissance des entreprises.

En s’associant au logiciel de data science, Datategy et plus précisément à leur solution papAI, Infogreffe est désormais capable de traiter les données structurées et financières des entreprises en temps quasi réel pour signaler leurs failles et ainsi les aider au maximum.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Télécharger la brochure

Après avoir complété le  formulaire, vous recevrez automatiquement un e-mail avec un lien pour télécharger notre brochure.

(Si vous ne voyez rien, pensez à regarder dans vos spams)